Rechercher

Un pas de géant pour Jeff Koons : l'artiste va envoyer ses sculptures sur la lune

Les rendus numériques correspondants des œuvres lunaires seront vendus en tant que NFT, évidemment



Décollage! Jeff Koons a annoncé qu'il enverra un groupe de nouvelles sculptures sur la lune plus tard cette année. Les œuvres de l'artiste vivant le plus cher du monde devraient atteindre le seul satellite naturel de la Terre en juillet et y resteront à perpétuité.




Ils sont envoyés à bord d'un atterrisseur lunaire appelé Nova C, développé par la société privée américaine Intuitive Machines. Le vaisseau spatial, qui sera lancé au Kennedy Space Center à Merritt Island, en Floride, se posera sur Oceanus Procellarum, une région de la face proche de la lune (l'hémisphère faisant face à la Terre). Il faut environ trois jours à un vaisseau spatial moyen pour parcourir les 240 000 miles entre la Terre et la Lune.


Dès leur atterrissage, les sculptures seront logées en permanence dans un cube transparent thermolaqué. De plus amples détails sur les travaux seront révélés via un site Internet dédié dans les semaines à venir, mais un seul atterrisseur Nova C portant les travaux sera envoyé. Avec une capacité de charge de 100 kg et mesurant deux mètres sur trois, il est donc peu probable que les œuvres lunaires de Koons soient aussi grandes que ses sculptures les plus célèbres.






Parallèlement à cette expédition lunaire, Koons sortira également son premier groupe de NFT dans le cadre du projet Jeff Koons : Moon Phases. L'artiste a annoncé son intention d'entrer dans le jeu NFT l'année dernière à Munich, mais était très discret sur ce que cela pourrait impliquer. Les NFT seront proposés via la plateforme NFT de sa galerie Pace Verso, et correspondront chacun à une sculpture physique. Le produit de "l'une des premières ventes de NFT" sera reversé à Médecins Sans Frontières, selon un communiqué officiel.


"Je voulais créer un projet NFT historiquement significatif enraciné dans la pensée humaniste et philosophique", déclare Koons dans un communiqué. "Les explorations spatiales nous ont donné une perspective de notre capacité à transcender les contraintes du monde. Ces idées sont au cœur de mon projet NFT, qui peut être compris comme une continuation et une célébration des réalisations ambitieuses de l'humanité à l'intérieur et au-delà de notre propre planète.


Le président et chef de la direction de Pace, Marc Glimcher, décrit le projet comme "l'un des projets les plus ambitieux et les plus importants que la galerie ait jamais présentés", ajoutant qu'il "confirme l'héritage de Koons en tant que l'un des plus grands visionnaires créatifs au monde".


Le projet est présenté comme les "premières œuvres autorisées à être placées à la surface de la lune", selon le vice-président d'Intuitive Machines, Jack Fischer, bien que qui ait autorisé les travaux reste incertain. Il ajoute que le lieu de leur atterrissage deviendra un site du patrimoine lunaire - des zones de la lune considérées par la National Aeronautics and Space Administration (Nasa) et ses partenaires affiliés comme historiquement importantes, comme le site du premier alunissage d'Apollo 11. La protection de ces sites a été votée par le Sénat américain en 2019 sous l'administration Trump et signée par l'ancien président en décembre 2020.


Cependant, Koons n'est en aucun cas le premier artiste à concrétiser ses ambitions lunaires. Plus tôt cette année, le peintre basé à Dubaï, Sacha Jafri, a annoncé qu'il envoyait une œuvre sur la lune, qu'il a décrite comme la "première œuvre d'art officielle sur la lune". On ne sait pas ce que l'artiste entend par "officiel". De plus, ces deux prétentions d'être les premières œuvres d'art sur la lune sont minées par l'artiste Paul van Hoeydonck, dont la sculpture en aluminium a été placée sur la lune en 1971. Et à son tour, même lui pourrait être battu par la présence non confirmée d'un carreau de céramique sur la lune, qui a été gravé par Warhol, Claes Oldenburg et Robert Rauschenberg.


Une artiste féminine n'a pas encore exprimé un intérêt significatif à envoyer une œuvre d'art sur la lune.




source: Le journal de l'art